Chili sin Carne {vegan}

chili sin carne vegan

Le chili sin carne fait partie de mes grands classiques : très peu de préparation, beaucoup de saveur, une évasion en toute simplicité ! En plus, c’est un plat vegan que l’on peut servir à des non habitués… en général, ils en redemandent quand même !

Si vous souhaitez vous essayer à la cuisine vegan , je ne peux que vous recommander ce plat complet. c’est à dire, qui vous apportera vos fameuses protéines. Quand on veut se mettre à la cuisine végétale (pour de bon ou pour diminuer notre consommation de produits animaux), on a souvent peur d’une chose : manquer de protéines ! On nous a tellement rabâché qu’il nous fallait absolument notre (énorme) dose de protéines journalière qu’on finit par manger de la viande ou du poisson à tous les repas, parfois dans des quantités hallucinantes (coucou le pavé de bœuf de 300g au resto ?).

Pourtant, nous n’avons besoin que de 0.8g de protéine par kg : si vous faites 60 kg, il vous faut, en moyenne par jour, 48 g de protéines. Soit env. 200g de viande selon le type, 250g de tofu ou de poisson, 4 oeufs… sans oublier que vous consommerez d’autres sources de protéines dans votre journée : les laitages, les légumineuses, les oléagineux, les féculents, certains légumes, en contiennent aussi et viendront compléter vos apports.

Les protéines végétales

Une façon toute simple de consommer des protéines (autrement qu’en achetant des produits transformés) est d’associer des céréales (complètes c’est mieux) à des légumineuses (au cours du même repas ou de la même journée). Ces deux groupes d’aliments apportent des protéines incomplètes (qui ne présentent pas tous les acides aminés nécessaires, contrairement à la viande), il faut donc les associer pour créer une protéine complète et assimilable.
Le plus pour vous ? C’est moins gras que la viande, ça vous apporte des fibres, des minéraux, des vitamines… que vous ne trouvez pas forcément dans la viande ! Je ne vous parlerai pas ici des autres avantages (environnementaux, animaux..) de diminuer votre consommation de viande, ça commencerait à faire un peu long, alors dans un autre article peut-être !

chili sin carne vegan

Voici quelques associations classiques, avec des produits simples, (que l’on retrouve dans bon nombre de recettes à travers le monde) :

  • quinoa + haricots rouges
  •  riz + soja
  • semoule + pois chiches
  • lentilles + pâtes
  • blé + haricots blancs
  • pain + pois cassé

Dans ce Chili sin carne, avec le haricot rouge, vous êtes en présence d’un champion des protéines : 24 % par portion ! Il est également riche en fer et en fibres et possède un index glycémique bas. C’est à dire qu’il va  vous apporter une sensation de satiété rapide et ne vas pas vous filer le coup de barre post-déjeuner !

Convaincus ? C’est parti pour la recette !

chili sin carne vegan

– Chili sin Carne –

Préparation : 10 minutes // Cuisson : 30-45 minutes // Pour 4 personnes

Ingrédients
2 gros oignons
2 gousses d’ail
2 poivrons (si de saison)
500 g de tomates pelées entières
1 cuillère à soupe de concentré de tomates (si vous n’en avez pas, ce n’est pas grave !)
500 g de haricots rouges cuits (en conserve pour moi)
1 petite boîte de maïs (facultatif, mais j’aime bien ajouter cette texture croquante)
1 cuillère à soupe bombée de cumin en poudre
1 cuillère à café de cannelle
1 petit piment ou une demi cuillère à café de piment en poudre
sel, poivre

Pour servir : coriandre fraîche, tranches de citron vert, tabasco (au goût), avocat, crème végétale

La recette

1. Émincez l’ail et l’oignon. Si vous avez des poivrons, coupez les en petits cubes.

2. Faites chauffer un peu d’huile dans une cocotte et ajoutez les épices. Remuez et laissez chauffer quelques minutes pour réveiller leurs saveurs.

3. Ajoutez l’ail, l’oignon, le maïs égoutté, les morceaux de poivrons et remuez pour les enrober d’épices.

4. Après 5 minutes, versez les haricots rouges égouttés, les tomates pelées et leurs jus ainsi que le concentré de tomates. Salez, poivrez.

5. Laissez mijoter au moins 30 minutes à feu moyen, voire 45 minutes pour que la sauce ait bien épaissi. Remuez de temps en temps et ajoutez un peu d’eau si ça accroche. Et c’est tout !

6. Servez avec du riz, de la coriandre fraîche, de l’avocat, de la crème végétale, des tortillas …

gourmande de nature

5 commentaires

  1. Bonjour,
    pourquoi « vegan » ? Les vegans sont des extrémistes prédateurs de nos animaux domestiques ; sans consommation ou usage, plus d’élevage donc disparition des abeilles, chevaux de trait et de monte, chiens de traineaux et d’avalanche … adieu veaux, vaches, cochons, couvées, lapins et agneaux dans nos près et cours de ferme.
    Utilisez de préférence les termes « végétariens » ou « végétaliens » ou simplement « végétal ».
    Merci

    1. Bonjour Antivegan,
      J’utilise le terme « vegan » car il est plus souvent utilisé et donc compris par tous. Aucun animal n’a été utilisé (mort ou vivant) dans cette recette, elle est donc vegan.
      L’objectif de cette recette, de cet article, est d’expliquer qu’il est possible de se passer de viande, je ne promeut aucun comportement extrémiste.
      Chacun peut avoir son niveau d’engagement pour une cause, chacun y participe à sa façon. Il faut des convaincus, des passionnés, capables de faire entendre ces idées. Ensuite, à chacun de faire ce qu’il veut, ce qu’il peut.
      Et ce ne sont pas quelques « extrémistes prédateurs » comme vous dites, qui vous empêcheront d’avoir des animaux domestiques ou de manger des animaux d’élevage.
      Bonne journée
      Clémence

  2. Recette testée aujourd’hui!!! Un délice 🙂 J’aurais pas eu l’idée de mettre de la cannelle dans un plat salé (sauf dans la carbonnade flamande ahah : il va falloir venir nous rendre visite à Lille pour y goûter, avec des bonnes frites croustiiii)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.